Démarche de prévention : Les 9 principes généraux

Objectif : Supprimer le danger ou l’exposition au danger

  1. Éviter les risques, c’est supprimer le danger ou l’exposition au danger
  2. Évaluer les risques
  3. Combattre les risques à la source
  4. Adapter le travail à l’Homme
  5. Tenir compte de l’évolution de la technique
  6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui l’est moins
  7. Planifier la prévention
  8. Donner la priorité aux mesures de protection collective
  9. Donner les instructions appropriées aux salariés

1. Éviter les risques

Impliquer tous les acteurs, tenir compte de la taille de l’entreprise et de ses spécificités permet d’avoir une vue d’ensemble et donc de mieux appréhender les sources potentielles de dangers ou d’exposition aux dangers. Mieux les connaître, c’est mieux les éviter ou les éliminer.

2. Évaluer les risques

Une évaluation des risques est le meilleur moyen de pouvoir les apprécier et les classer en fonction de leur niveau de dangerosité afin de pouvoir prioriser les actions nécessaires à leur anticipation.

3. Combattre les risques à la source

Une connaissance de l’écosystème complet de la société permet de mieux intégrer la prévention de risques potentiels et rend donc possible leur élimination dès la conception des lieux de travail, l’achat ou la conception des équipements et la rédaction et mise en place des modes opératoires.

4. Adapter le travail à l’Homme

Prendre en compte les individualités. Tenir compte des spécificités de chacun des individus de la société, c’est pouvoir adapter les procédures et les équipements afin de réduire l’impact négatif que peut avoir un poste de travail ou une fonction dans l’entreprise.

5. Tenir compte de l’évolution de la technique

Être en veille permanente sur les évolutions métiers, être à l’écoute des salariés dans la société c’est être averti des évolutions techniques et organisationnelles obligatoires ou souhaitées afin de pouvoir adapter la prévention.

6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui l’est moins

Le risque zéro n’existe pas. Néanmoins, si l’on est à l’écoute du marché, il est possible de pouvoir détecter de nouveaux produits ou procédés optimisés qui permettent de remplacer ceux qui existent et sont facteurs de risque aggravés.

7. Planifier la prévention

Prendre connaissance de tous les acteurs impliqués et de l’environnement permet de mettre en place une prévention et de planifier les interventions dans la société de manière optimale et responsable.

8. Donner la priorité aux mesures de protection collective

Informer et former collectivement permet de rompre l’isolement et l’individualisme. Faire de chaque individu de la collectivité un acteur au service de celle-ci permet d’accroître la protection générale et d’anticiper les risques. Prévoir une protection individuelle devient donc un facteur de sécurité supplémentaire sur un point donné.

9. Donner les instructions appropriées aux salariés

C’est contribuer à rendre chaque individu acteur de sa sécurité et de la prévention dans l’entreprise. Un salarié informé est un salarié sécurisé.

À propos de l’auteur

Julien Caruana, fondateur et président de Coméos depuis 20 ans. Expert dans mon domaine, je transmets mes compétences acquises tout au long de ma carrière à travers ce blog.

Démarche de prévention : Les 9 principes généraux

Objectif : Supprimer le danger ou l’exposition au danger

  1. Éviter les risques, c’est supprimer le danger ou l’exposition au danger
  2. Évaluer les risques
  3. Combattre les risques à la source
  4. Adapter le travail à l’Homme
  5. Tenir compte de l’évolution de la technique
  6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui l’est moins
  7. Planifier la prévention
  8. Donner la priorité aux mesures de protection collective
  9. Donner les instructions appropriées aux salariés

1. Éviter les risques

Impliquer tous les acteurs, tenir compte de la taille de l’entreprise et de ses spécificités permet d’avoir une vue d’ensemble et donc de mieux appréhender les sources potentielles de dangers ou d’exposition aux dangers. Mieux les connaître, c’est mieux les éviter ou les éliminer.

2. Évaluer les risques

Une évaluation des risques est le meilleur moyen de pouvoir les apprécier et les classer en fonction de leur niveau de dangerosité afin de pouvoir prioriser les actions nécessaires à leur anticipation.

3. Combattre les risques à la source

Une connaissance de l’écosystème complet de la société permet de mieux intégrer la prévention de risques potentiels et rend donc possible leur élimination dès la conception des lieux de travail, l’achat ou la conception des équipements et la rédaction et mise en place des modes opératoires.

4. Adapter le travail à l’Homme

Prendre en compte les individualités. Tenir compte des spécificités de chacun des individus de la société, c’est pouvoir adapter les procédures et les équipements afin de réduire l’impact négatif que peut avoir un poste de travail ou une fonction dans l’entreprise.

5. Tenir compte de l’évolution de la technique

Être en veille permanente sur les évolutions métiers, être à l’écoute des salariés dans la société c’est être averti des évolutions techniques et organisationnelles obligatoires ou souhaitées afin de pouvoir adapter la prévention.

6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui l’est moins

Le risque zéro n’existe pas. Néanmoins, si l’on est à l’écoute du marché, il est possible de pouvoir détecter de nouveaux produits ou procédés optimisés qui permettent de remplacer ceux qui existent et sont facteurs de risque aggravés.

7. Planifier la prévention

Prendre connaissance de tous les acteurs impliqués et de l’environnement permet de mettre en place une prévention et de planifier les interventions dans la société de manière optimale et responsable.

8. Donner la priorité aux mesures de protection collective

Informer et former collectivement permet de rompre l’isolement et l’individualisme. Faire de chaque individu de la collectivité un acteur au service de celle-ci permet d’accroître la protection générale et d’anticiper les risques. Prévoir une protection individuelle devient donc un facteur de sécurité supplémentaire sur un point donné.

9. Donner les instructions appropriées aux salariés

C’est contribuer à rendre chaque individu acteur de sa sécurité et de la prévention dans l’entreprise. Un salarié informé est un salarié sécurisé.

À propos de l’auteur

Julien Caruana, fondateur et président de Coméos depuis 20 ans. Expert dans mon domaine, je transmets mes compétences acquises tout au long de ma carrière à travers ce blog.

Démarche de prévention : Les 9 principes généraux

Objectif : Supprimer le danger ou l’exposition au danger

1. Éviter les risques

Impliquer tous les acteurs, tenir compte de la taille de l’entreprise et de ses spécificités permet d’avoir une vue d’ensemble et donc de mieux appréhender les sources potentielles de dangers ou d’exposition aux dangers. Mieux les connaître, c’est mieux les éviter ou les éliminer.

2. Évaluer les risques

Une évaluation des risques est le meilleur moyen de pouvoir les apprécier et les classer en fonction de leur niveau de dangerosité afin de pouvoir prioriser les actions nécessaires à leur anticipation.

3. Combattre les risques à la source

Une connaissance de l’écosystème complet de la société permet de mieux intégrer la prévention de risques potentiels et rend donc possible leur élimination dès la conception des lieux de travail, l’achat ou la conception des équipements et la rédaction et mise en place des modes opératoires.

4. Adapter le travail à l’Homme

Prendre en compte les individualités. Tenir compte des spécificités de chacun des individus de la société, c’est pouvoir adapter les procédures et les équipements afin de réduire l’impact négatif que peut avoir un poste de travail ou une fonction dans l’entreprise.

5. Tenir compte de l’évolution de la technique

Être en veille permanente sur les évolutions métiers, être à l’écoute des salariés dans la société c’est être averti des évolutions techniques et organisationnelles obligatoires ou souhaitées afin de pouvoir adapter la prévention.

6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui l’est moins

Le risque zéro n’existe pas. Néanmoins, si l’on est à l’écoute du marché, il est possible de pouvoir détecter de nouveaux produits ou procédés optimisés qui permettent de remplacer ceux qui existent et sont facteurs de risque aggravés.